Conte enfant
 
Fabrique un conte perso

 Conte arabe (60)
 Conte bébé (6)
 Conte chinois (16)
 Conte de fee (77)
 Conte ecole (34)
 Conte enfant (26)
 Conte japonais (32)
 Conte merveilleux (78)
 Conte mexicain (20)
 Conte russe (13)
 Contes africain (71)
 Contes andersen (57)
 Contes animaux (78)
 Contes bretons (16)
 Contes de grimm (139)
 Contes de la becasse (17)
 Contes de la crypte (34)
 Contes de noel (72)
 Contes de perrault (13)
 Contes des milles et une nuit (4)
 Contes du Maroc (3)
 Contes du monde (45)
 Contes écrits par des enfants (97)
 Contes égyptiens (1)
 Contes en ligne (72)
 Contes et légendes (26)
 Contes fantastiques (12)
 Contes hoffmann (11)
 Contes horreur halloween (4)
 Contes inde (32)
 Contes marocain (33)
 Contes scandinaves (7)
 Contes traditionnel (25)
 Fable La Fontaine (31)
 Histoire du conte (11)

 
Le pauvre et l'ange  Format imprimable  Format imprimable (pour imprimer le conte)

Il était une fois un homme, victime d'une telle pauvreté, que sa vie même en était menacée. Il sortit alors à errer. Quand il se rendit compte qu'il ne possédait plus que ce qu'il portait, il ôta son chapeau et le jeta au loin. A son grand étonnement, le chapeau revint de lui-même se poser sur sa tête. Il le jeta de nouveau, et le chapeau se posa une seconde fois sur sa tête. Il le jeta une troisième fois, de toutes ses forces, et un inconnu se présenta devant lui, en lui demandant pourquoi il jetait son chapeau de cette manière.

L'homme lui expliqua qu'il était devenu si pauvre qu'il voulait se débarrasser de ses vêtements, du peu qu'il possédait encore. L'inconnu tempéra le désarroi du pauvre, et lui expliqua qu'il pouvait l'aider à gagner de l'argent, car cet inconnu faisait guérir les gens et gagnait ainsi sa vie.

Le pauvre accepta l'offre, et accompagna l'inconnu. Leur première rencontre fut avec un aveugle, l'inconnu le guérit et reçut sa récompense. Puis il guérit un paralytique, un lépreux et un fou. Ils purent ainsi gagner une forte somme d'argent. Le pauvre demanda alors à l'inconnu d'arrêter leur tournée : "cette somme d'argent est suffisante. Partageons-la".

L'inconnu accepta l'offre. Ils s'assirent pour effectuer le partage. A chaque maladie correspondait une certaine somme d'argent. L'inconnu insista pour répartir les gains en fonction des différentes maladies. Puis il invita le pauvre à choisir. Le pauvre se précipita et ramassa les sommes d'argent sans les maladies.

Mais l'inconnu l'arrêta et lui dit : "Tu ne peux pas prendre l'argent sans les maladies. Ou tu respectes la règle du jeu, ou tu ne prends rien." Le pauvre, après avoir réfléchi, décida de ne rien prendre.

L'inconnu disparut aussitôt. Et le pauvre se mit en route, à la recherche d'un travail.









Les contes sont la propriété de leurs auteurs.
Envoyez moi vos contes sur ce mail (ajoutez votre nom, prénom et âge), je les mettrai en ligne avec plaisir!
Isabelle de contes.biz