Conte enfant
 
Fabrique un conte perso

 Conte arabe (60)
 Conte bébé (6)
 Conte chinois (16)
 Conte de fee (77)
 Conte ecole (34)
 Conte enfant (26)
 Conte japonais (32)
 Conte merveilleux (78)
 Conte mexicain (20)
 Conte russe (13)
 Contes africain (71)
 Contes andersen (57)
 Contes animaux (78)
 Contes bretons (16)
 Contes de grimm (139)
 Contes de la becasse (17)
 Contes de la crypte (34)
 Contes de noel (72)
 Contes de perrault (13)
 Contes des milles et une nuit (4)
 Contes du Maroc (3)
 Contes du monde (45)
 Contes écrits par des enfants (97)
 Contes égyptiens (1)
 Contes en ligne (72)
 Contes et légendes (26)
 Contes fantastiques (12)
 Contes hoffmann (11)
 Contes horreur halloween (4)
 Contes inde (32)
 Contes marocain (33)
 Contes scandinaves (7)
 Contes traditionnel (25)
 Fable La Fontaine (31)
 Histoire du conte (11)

 
La fabuleuse histoire de celui qui devint un roi Viking Conte traditionnel de Norvège Format imprimable  Format imprimable (pour imprimer le conte)

Nous sommes en l'an 968, dans une forêt de Norvège. Une jeune femme s'y cache avec quelques compagnons d'infortune. Elle fuit l'ennemie, elle fuit ceux qui viennent de tuer son mari. Les bêtes sauvages la guêtent. En la voyant, les gens disent qu'elle porte un enfant.

 

C'est si vrai, que pour le mettre au monde à l'abri des ennemis, elle doit se dissimuler dans une île au milieu d'un lac.

 

Pourtant cette femme n'est pas n'importe qui: elle est la reine Astrid, veuve du roi Tryggvi, tué.

 

L'enfant qui naît est un garçon. Il va s'appeler Olaf Tryggvason. Selon le rite Viking, sa mère l'asperge d'eau pour marquer son entrée dans le clan... mais quel début catastrophique pour lui!

 

La funeste décision

 

Astrid continue de fuir avec son bébé, se cachant dans la nature, se cachant chez son père, poussant vers l'est jusqu'en Suède où des amis l'accueillent.

 

Trois ans passent... la reine de Norvège déchue prend la décision d'embarquer pour la Russie où vit l'un de ses frère. Fatale erreur!.. Des bandits lui enlèvent le jeune Olaf qu'ils vendent comme esclave. Et voci l'enfant transféré en Estonie dans une famille adoptive où, petite chance quand même dans son malheur, il n'est pas maltraîté.

 

Six ans passent... et l'incroyable va se produire! Un riche étranger arrive de Russie avec son escorte pour inspecter cette région qui appartient à un grand prince russe. C'est le frère d'Astrid. Le petit Olaf est là, et c'est la rencontre. Et comme dans les contes, l'oncle rachète son neveu et l'emmène avec lui à Novgorod.

 

Un premier pas sur de la voie royale

 

Olaf est introduit à la cour par son oncle. Le temps passe, l'enfant devient un jeune homme. Le plein air, le sport, la chasse et le combat ont fait de lui un homme endurci, "le plus beau, le plus grand, et le plus fort des hommes" ainsi que le dit Snorri Sturluson qui a écrit sa saga. Les jaloux le détestent pour sa puissance et sa popularité, le roi lui-même commence à le regarder de travers. Aussi, quand l'envie de retrouver son pays du nord le tenaille pour y accomplir son destin tracé par la voie royale, n'hésite-t-il pas à partir. Il a 18 ans, il est prêt à en découdre.

 

A la façon Viking

 

Il s'embarque avec ses hommes sur la Baltique, cap vers l'ouest. Sa saga nous apprend comment "il fit une descente et ravagea" une île sur son chemin... à la façon Viking.

 

La technique est à peu près toujours la même : les Vikings jètent l'ancre non loin d'une ville riche ou d'une abbaye et attendent un moment propice pour attaquer. Ils montent des chevaux (emmenés avec eux ou raflés) qu'ils lancent au galop - les raids sont leur spécialité. C'est alors la tuerie, la mise à sac, et finalement toujours l'incendie pour protéger leur retour au bateau. Les butins proviennent des églises, des monastères ou de riches propriétaires terriens ; parfois ils font des prisionniers et ramènent si possible des bêtes.

 

Les scaldes parlent des "échassiers de la bataille qui survolaient les cohortes des morts/Le loup lacérait les chairs et des vagues de sang déferlaient contre les becs des corbeaux." Et pourtant leur société n'a ni milice ni armée régulière et ils n'ont pas de mot pour désigner la guerre !

 

Aussi bons guerriers qu'excellents commerçants, les Vikings négocient ou pillent. Le jeune Olaf a préféré être un guerrier tout court. Avec la mise à sac de cette île, il vient de commencer 6 ans de batailles et de pillages contre les Saxons, l'épée à la main quand ce n'est pas la terrible hache à long manche, ou la lance.

 

Les orages de métal

 

Arrivé au pays des Vendes (l'actuelle Poméranie) il aide le prince de Pologne à conquérir ce territoire et épouse sa fille Geira. Veuf trois après, il reprend la route vers l'ouest avec une ardeur que rien n'entame. Le voici en Grande-Bretagne, cible intensive des raids Vikings. Olaf ravage le Kent, le Sussex et l'Essex où se déroule la bataille de Maldon en 991. Là, le chef saxon Byrhtnoth est tué ; sa tête est emportée et promenée partout. Comme d'habitude, les Vikings vendent aux vaincus une promesse de paix contre une forte rançon... paix vite oubliée, comme d'habitude! Olaf porte ses attaques jusqu'à l'Irlande et l'Ecosse. Les poètes parlent de lui et des "orages du métal", de "la tempête des épieux", des "épées comme des roseaux de sang"...

 

La prophétie

 

La saga d'Olaf dit qu'il rencontra un ermite qui lui prédit qu'il sera roi un jour et qu'il conduira beaucoup de gens à la foi chrétienne. Mais avant, iil aura à subir une trahison et une blessure au combat après laquelle il se fera baptiser. Les Annales anglaises, qui relatent différement la conversion d'Olaf au christianisme, mentionne que le roi Ethelred (pourtant précédemment rançonné) fut son parrain le jour de la cérémonie. Olaf lui promit une fois de plus de ne plus jamais revenir guerroyer en Angleterre... promesse qui fut tenue.

 

Le combat des chefs

 

Le temps a passé... Olaf est devenu chrétien et marié avec Gyda, la soeur d'un roi scandinave. Il a 2 objectifs en tête: convertir la Norvège au christianisme et poursuivre sa voie royale. Mais un obstacle est planté sur cette voie: celui du comte Hakon qu'une affaire de lignage oppose à lui depuis longtemps. Olaf veut combattre ce puissant chef de la dynastie des Hladir qui contrôle une région au nord de la Norvège.

 

Il embarque donc pour son pays natal dont il foule enfin le sol après 27 ans d'exil. Un évêque et un prêtre l'accompagnent pour prêcher sa nouvelle foi.

 

C'est par un combat naval que la rencontre a lieu avec Hakon et son fils. Olaf commence par fracasser le crâne du fils. Aussitôt c'est la débandade chez l'ennemi qui se rend à Olaf et le demande pour roi. Hakon est égorgé par un esclave.

 

Reste à Olaf à légitimer sa couronne. Pour cela, en vertu de son lignage il se fait élire roi de Norvège en 995 par l'assemblée publique saisonnière qui élabore les lois. Mais rien ne sera simple pour lui qui (par conviction ou par stratégie politique) veut aussi convertir au christianisme ce pays de religion païenne.

 

Ses 5 années de règne y sont consacrées, 5 années durant lesquelles il est un roi sans capitale ni cour afin de parcourir son pays et l'évangéliser. Il n'est entouré que de sa garde, de ses conseillers et de sa famille. Pour le peuple, il n'y a pas de choix possible, c'est le baptême ou la mort ainsi que le rapporte sa saga : "[son succès] venait de ce que certains faisaient sa volonté avec joie et par amitié, et d'autres par peur... Et lorsque Olaf était fâché, il torturait fort ses ennemis en brûlant certains par le feu, en faisant mettre d'autres en pièces par des chiens déchaînés, en mutilant d'autres ou les faisant jeter du haut de rochers élevés."

 

La conversion religieuse de la Norvège est faite: elle a amené l'intégration du pays dans l'Europe, la royauté est désormais de droit divin, le gouvernement est centralisé et les grandes familles sont sous le pouvoir royal. Olaf 1er est le premier roi unificateur du pays.

 

Trop puissant

 

La Suède et le Danemark, alertés par tant de puissance, unissent leurs armées pour faire tomber Olaf. Elles ont rapidement le dessus en nombre. Pour la dernière bataille, Olaf fait front à bord de son bateau "Long serpent". Quand vient le moment de l'abordage, il est acculé à l'arrière du bateau, blessé. Il tente encore de se battre, encore et encore comme il l'a si souvent fait avec son épée à deux mains. "La Norvège vient de te craquer dans les mains, roi" lui crie son archer abattu. Olaf saute par-dessus bord avec son épée, son bouclier et sa cotte de mailles. Personne ne le revit plus jamais.

 

Là s'achève le règne très court de ce roi, ancien enfant vendu comme esclave et grand guerrier Viking.

 







Les contes sont la propriété de leurs auteurs.
Envoyez moi vos contes sur ce mail (ajoutez votre nom, prénom et âge), je les mettrai en ligne avec plaisir!
Isabelle de contes.biz