Conte enfant
 
Fabrique un conte perso

 Conte arabe (60)
 Conte bébé (6)
 Conte chinois (16)
 Conte de fee (77)
 Conte ecole (34)
 Conte enfant (26)
 Conte japonais (32)
 Conte merveilleux (78)
 Conte mexicain (20)
 Conte russe (13)
 Contes africain (71)
 Contes andersen (57)
 Contes animaux (78)
 Contes bretons (16)
 Contes de grimm (139)
 Contes de la becasse (17)
 Contes de la crypte (34)
 Contes de noel (72)
 Contes de perrault (13)
 Contes des milles et une nuit (4)
 Contes du Maroc (3)
 Contes du monde (45)
 Contes écrits par des enfants (97)
 Contes égyptiens (1)
 Contes en ligne (72)
 Contes et légendes (26)
 Contes fantastiques (12)
 Contes hoffmann (11)
 Contes horreur halloween (4)
 Contes inde (32)
 Contes marocain (33)
 Contes scandinaves (7)
 Contes traditionnel (25)
 Fable La Fontaine (31)
 Histoire du conte (11)

 
Molly et le petit poisson d'or "Les Contes du Colvert" par Stéphane BERTRAND lecolvertslb@free.fr Format imprimable  Format imprimable (pour imprimer le conte)

Molly vivait avec ses parents dans une petite maison de bois au bord de la mer sur une île lointaine. Ses parents

étaient pêcheurs. Ils étaient pauvres et ne vivaient qu’avec le peu d’argent que leur rapportait la vente au marché

de leur pêche. Les autres pêcheurs n’étaient guère plus riches qu’eux.

Toute petite déjà, Molly avait le droit d’accompagner ses parents à leurs sorties en mer. La barque était vieille et

l’eau s’y infiltrait souvent quand les vagues roulaient plus fort. Le filet, que son papa lançait au loin pour tenter

d’attraper les plus gros poissons, s’était troué sur les rochers. Il ne pouvait même pas payer le remmaillage de

son filet à la vieille dame, assise au port et qui passait ses jours à s’abîmer la vue sur les trous à réparer.

En mer, Molly aidait sa mère à trier les poissons par taille et couleur pour préparer un joli étal à leur retour. La

famille Malloy était connue pour la belle présentation de leurs poissons et leur qualité de fraîcheur.

Un jour, au milieu de tous ces poissons encore frétillants, quand le filet avait été vidé par son père sur le fond de

la barque, Molly remarque un petit poisson tout jaune. Celui-ci la regardait avec de grands yeux marrons et

semblait vouloir lui dire quelque chose.

Oh, s’écria Molly, celui-là je le garde pour moi et vivant ! Aussitôt elle emplit une vieille boite de conserves d’eau

de mer et y mit le petit poisson doré. Une fois rentré il aura un bocal en verre. Les parents de Molly souriaient et

pensaient, que de toutes les façons, ce poisson était trop petit pour être vendu.

Tous les matins, Molly nourrissait « Flèche d’Or », elle l’avait surnommé ainsi tant il tournait vite dans sa nouvelle

maison, et le soir elle lui parlait en lui souhaitant une bonne nuit. Un jour avant d’aller coucher, Molly plongea sa

main dans le bocal pour caresser son poisson doré. Lorsqu’elle ressortit sa main du bocal celle-ci était recouverte

de paillettes d’or. Elle secoua sa main pour s’en débarrasser et, tout d’un coup, tous ces minuscules débris

dorés se rassemblèrent dans sa main pour former une belle pièce d’or.

A compter de ce jour la famille Malloy n’eut plus jamais faim. Le papa de Molly a pu s’acheter une nouvelle

barque et un filet tout neuf, bien plus solide que le vieux. Ils invitèrent à manger tous leurs amis pêcheurs et leurs

familles. La vieille cabane fut rénovée et Molly offrit une paire de lunettes toute neuve à la vieille dame qui

réparait les filets au port.

Grâce à Molly et son poisson d’or, l’île entière vivait enfin heureuse.

Connemara et les Iles d'Aran, Irlande, Mai 2004.







Les contes sont la propriété de leurs auteurs.
Envoyez moi vos contes sur ce mail (ajoutez votre nom, prénom et âge), je les mettrai en ligne avec plaisir!
Isabelle de contes.biz