Conte enfant
 
Fabrique un conte perso

 Conte arabe (60)
 Conte bébé (6)
 Conte chinois (16)
 Conte de fee (77)
 Conte ecole (34)
 Conte enfant (26)
 Conte japonais (32)
 Conte merveilleux (78)
 Conte mexicain (20)
 Conte russe (13)
 Contes africain (71)
 Contes andersen (57)
 Contes animaux (78)
 Contes bretons (16)
 Contes de grimm (139)
 Contes de la becasse (17)
 Contes de la crypte (34)
 Contes de noel (72)
 Contes de perrault (13)
 Contes des milles et une nuit (4)
 Contes du Maroc (3)
 Contes du monde (45)
 Contes écrits par des enfants (97)
 Contes égyptiens (1)
 Contes en ligne (72)
 Contes et légendes (26)
 Contes fantastiques (12)
 Contes hoffmann (11)
 Contes horreur halloween (4)
 Contes inde (32)
 Contes marocain (33)
 Contes scandinaves (7)
 Contes traditionnel (25)
 Fable La Fontaine (31)
 Histoire du conte (11)

 
Légende de Bill le Boucher  Format imprimable  Format imprimable (pour imprimer le conte)

Il y a bien longtemps dans le clan du Sanglier, était né Willem. Dans ces temps reculé et mouvementé, la guerre était omniprésente ainsi Willem, le fils du seigneur de guerre du clan, grandit dans la violence et le sang.

Très vite, il grandit et devint fort et robuste. À l'âge de treize ans déjà, il parcourait les champs de batailles aux cotés de son père et terrassait les ennemis par centaines. À seize ans, alors que son père venait de mourir au combat, il fut nommé à son tour seigneur de guerre.

Il mena ses hommes dans de nombreuses batailles sanglantes mais bien souvent victorieuses. Ainsi, à l'âge de vingt ans, tous le surnommait Bill le boucher : se battant avec un hachoir énorme, un seul de ses coups détruisait une quinzaine d'ennemis. Mesurant environ deux mètres cinquante, il s'imposait sur tous les champs de bataille par sa masse et sa brutalité.

Bill était craint de tous, même les guerrier du clan de l'Ours parlait de lui avec déférence, ce qui n'était pas pour arranger l'arrogance de Willem. Car Bill était extrêmement orgueilleux: des années de batailles, de victoires et d'honneurs l'avait pourrit jusqu'à la moelle. Il ne craignait personne, les druides avaient du mal à cadrer sa fouge et même les dieux ne lui faisait pas peur. Lorsque la guerre prit fin, il vint à s'ennuyer.

Il se tourna alors vers la chasse. Chassant uniquement pour le plaisir de tuer, n'hésitant pas à massacrer des hardes de gibier entières. Il se mit à chasser du gibier de plus en plus gros, ainsi la population de Skörff commençait à pâtir de cette chasse intensive. Mais il en fallait toujours plus pour Bill le boucher. Un jour, vint jusqu'à ses oreilles la rumeur d'un sanglier géant: mesurant trois mètres de haut et pesant apparemment plusieurs tonnes. Il se mit alors en tête de tuer cet animal pour compléter son tableau de chasse. En partant pour la chasse, un druide le prévint que ce sanglier n'était pas un sanglier normal. D'après ce que lui disait l'Ancien, ce sanglier était un représentant d'Oghma et il fallait laisser vivre l'animal monstrueux.

Ne prêtant guère attention au vieil homme, Bill le Boucher le bouscula sans grande attention et s'enfonça dans la forêt à la recherche du Grand Sanglier. Pendant trois mois durant, la forêt résonnait des cris de rage du Boucher qui n'arrivait pas à s'approcher du Sanglier. Willem courait des jours et des jours durant après une ombre fugace sans aucun résultat. Mais un jour de pluie, le Sanglier se laissa surprendre : acculé à une falaise, le combat était inévitable.

Les deux colosses se lancèrent alors dans un corps à corps dont la mort d'un des belligérants semblait la seule issue. Les échos du combat titanesque résonnèrent jusqu'aux confins du royaume, puis plus rien. Recueil de contes et légendes Gronno 17 Personne ne revint de la forêt... Ainsi, on se mit à la recherche du Boucher, et au bout de deux jours de quête, on retrouva le corps de Willem. Du sanglier, il n'y avait aucune trace.

Affreusement brisé, éventré, le corps fut laissé sur place pour ne pas attirer les foudres d'Oghma… Car l'histoire de Bill le Boucher fut contée à travers tout le royaume Barbare et nous apprit que le respect des hommes et surtout de la nature était essentiel pour espérer survivre dans ce monde où les dieux ont toujours le dernier mot.

Auteur anonyme







Les contes sont la propriété de leurs auteurs.
Envoyez moi vos contes sur ce mail (ajoutez votre nom, prénom et âge), je les mettrai en ligne avec plaisir!
Isabelle de contes.biz