Conte enfant
 
Fabrique un conte perso

 Conte arabe (60)
 Conte bébé (6)
 Conte chinois (16)
 Conte de fee (77)
 Conte ecole (34)
 Conte enfant (26)
 Conte japonais (32)
 Conte merveilleux (78)
 Conte mexicain (20)
 Conte russe (13)
 Contes africain (71)
 Contes andersen (57)
 Contes animaux (78)
 Contes bretons (16)
 Contes de grimm (139)
 Contes de la becasse (17)
 Contes de la crypte (34)
 Contes de noel (72)
 Contes de perrault (13)
 Contes des milles et une nuit (4)
 Contes du Maroc (3)
 Contes du monde (45)
 Contes écrits par des enfants (97)
 Contes égyptiens (1)
 Contes en ligne (72)
 Contes et légendes (26)
 Contes fantastiques (12)
 Contes hoffmann (11)
 Contes horreur halloween (4)
 Contes inde (32)
 Contes marocain (33)
 Contes scandinaves (7)
 Contes traditionnel (25)
 Fable La Fontaine (31)
 Histoire du conte (11)

 
Des hommes dignes de foi racontent  Format imprimable  Format imprimable (pour imprimer le conte)

Des hommes dignes de foi racontent (mais Allah en sait plus) que dans les premiers jours il y eut un roi des îles de Babylonie qui réunit ses architectes et ses mages, et leurs commanda de construire un labyrinthe si perplexe et si subtil que les hommes les plus prudents ne s’aventureraient pas à y entrer, et que ceux qui entreraient s’y perdraient. Cet œuvre était un scandale, parce que la confusion et la merveille sont des opérations propres à Dieu, et non aux hommes. Avec le passage du temps, il vint à sa cour un roi arabe, et le roi de Babylonie (pour faire une plaisanterie à son invité) le fit pénétrer dans le labyrinthe où il erra, humilié et confondu, jusqu’au déclin du jour. Alors, il implora le secours divin et arriva à la porte de sortie. Ses lèvres ne proférèrent aucune plainte, mais il dit au roi de Babylonie que lui-même, en Arabie, possédait un labyrinthe et que, plaise à Dieu, il lui ferait connaître un de ces jours. Par la suite, il revint en Arabie avec ses capitaines et ses gouverneurs et corrompit les royaumes de Babylonie avec une si heureuse fortune qui renversa ses châteaux, brisa ses gens et fit captif ce même roi. Il l’attacha sur un rapide chameau et le transporta au désert. Ils chevauchèrent trois jours, et lui dit : ’’ Oh, roi du temps et de la substance et chiffre du siècle !, en Babylonie tu voulus me perdre dans un labyrinthe de bronze avec beaucoup d’escaliers, de portes et de murs ; maintenant le Puissant a bien tenu à ce que je te montre le mien, où il n’y a ni escaliers à monter, ni portes à forcer, ni de fatigantes galeries à parcourir, ni de murs qui interdisent le passage ’’. Par la suite, il le délia et l’abandonna au milieu du désert, où il mourut de faim et de soif. La gloire soit à celui qui ne meurt pas.







Les contes sont la propriété de leurs auteurs.
Envoyez moi vos contes sur ce mail (ajoutez votre nom, prénom et âge), je les mettrai en ligne avec plaisir!
Isabelle de contes.biz