Conte enfant
 
Fabrique un conte perso

 Conte arabe (60)
 Conte bébé (6)
 Conte chinois (16)
 Conte de fee (77)
 Conte ecole (34)
 Conte enfant (26)
 Conte japonais (32)
 Conte merveilleux (78)
 Conte mexicain (20)
 Conte russe (13)
 Conte tunisien (4)
 Contes africain (71)
 Contes andersen (57)
 Contes animaux (78)
 Contes bretons (16)
 Contes de grimm (139)
 Contes de la becasse (17)
 Contes de la crypte (34)
 Contes de noel (73)
 Contes de perrault (13)
 Contes des milles et une nuit (4)
 Contes du Maroc (3)
 Contes du monde (45)
 Contes écrits par des enfants (97)
 Contes égyptiens (2)
 Contes en ligne (72)
 Contes et légendes (26)
 Contes fantastiques (12)
 Contes hoffmann (12)
 Contes horreur halloween (3)
 Contes inde (32)
 Contes marocain (33)
 Contes scandinaves (7)
 Contes traditionnel (25)
 Fable La Fontaine (31)
 Histoire du conte (11)

 
Les chouettes  Format imprimable  Format imprimable (pour imprimer le conte)



POURQUOI LES CHOUETTES FONT - ELLES " HOU ... HOU ... HOU ..."


De nos jours, la forêt est un endroit paisible, plein de jolis chants d'oiseaux. Mais autrefois, il y a vraiment très longtemps, il en était tout autrement ! Les oiseaux chantaient tous n'importe comment.

Le rossignol croassait "croa...croa ...", au risque de se casser la voix.
L'aigle criait "Coucou ! ", en s'égosillant comme un fou.
La pie se mettait à gazouillait,
le corbeau à siffler,
le pigeon à pépier et
le moineau à roucouler.
Ils faisaient un vacarme si épouvantable que les lapins, les sangliers et les biches s'étaient enfoncé de gros bonnets sur les oreilles afin de ne plus les entendre. Mais ça ne suffisait pas !

L'ours, qui régnait en maître sur la forêt, était très contrarié. D'autant plus qu'il aimait bien faire sa petite sieste après son déjeuner et que ces cris désordonnés l'empêchaient de bien sommeiller. Aussi, un jour, décida-t-il de rassembler les oiseaux dans une grande clairière.
Ils se rendirent à son invitation. Tous, sauf la petite chouette,car elle ne s'éveillait que le soir et dormait toute la journée.

L'ours déclara :
Je serai bref. vous voyez ce tonneau ? Il est plein de chants d'oiseaux. Il y en a pour chacun d'entre vous. Choisissez bien celui qui vous appartiendra car vous le garderez toute votre vie. Vous ne pourrez plus en changer et il vous faudra l'enseigner à vos enfants et vos petits-enfants.
Les oiseaux se précipitèrent sur le tonneau et en retirèrent les chansons les unes après les autres. Ils se disputèrent bien un petit peu, mais ils finirent par se mettre d'accord et par avoir chacun la leur.

Quand la petite chouette s'éveilla, elle aperçut le tonneau vide auprès duquel l'ours lisait paisiblement son journal, car il n'avait pas encore sommeil. Elle demanda :
Qu'est-ce que c'est que ce tonneau-là ?
L'ours le lui expliqua et la petite chouette s'écria :
Et moi ? Je n'aurai donc rien à chanter ?
L'ours réfléchit et finit par lui conseiller :
Tu devrais aller au village qui se trouve de l'autre côté de notre grande forêt. J'ai entendu dire que les gens y font une fête. Ils dansent et chantent des chansonnettes. Peut-être t'en apprendront-ils une ?


La petite chouette trouva l'idée excellente.
Elle vola longtemps à travers la forêt...
Quand elle atteignit enfin le village, les douze coups de minuit avaient déjà sonné. Tout était plongé dans l'obscurité. Il ne restait qu'une petite chaumière allumée.
Dedans, les chandelles étaient presque brûlées et le feu de la cheminée achevait de se consumer. Les gens étaient si fatigués d'avoir chanté et dansé qu'ils étaient tous endormis.
Certains venaient de s'écrouler sur la table, d'autres dessous...
Des femmes s'étaient assoupies en berçant leurs enfants sur leurs genoux. Les musiciens ronflaient sur un banc... Dans un coin, pourtant, un petit garçon promenait encore en rêvant son archet sur son instrument. C'était une énorme contre basse, deux fois grande comme lui et d'où s'élevait un étrange bruit :

" HOU ... HOU ... HOU ..."

C'est la seule chanson qu'il me reste !soupira la petite chouette. Elle n'est pas bien jolie mais ne sera pas difficile.
Elle l'apprit sans hésiter et retourna vers la forêt.
Depuis, chaque nuit, ceux qui ne dormaient pas encore l'entendirent ululer doucement :

"HOU ... HOU ... HOU ..."

Plus tard, elle apprit ce refrain à ses enfants et ses petits -enfants.

C'est pourquoi, depuis des temps et des temps, dans cette forêt-là et celles de partout, les petites chouettes et les petits hiboux ululent tous:

" HOU ... HOU ... HOU ..."








Les contes sont la propriété de leurs auteurs.
Envoyez moi vos contes sur ce mail (ajoutez votre nom, prénom et âge), je les mettrai en ligne avec plaisir!
Isabelle de contes.biz