Conte enfant
 
Fabrique un conte perso

 Conte arabe (60)
 Conte bébé (6)
 Conte chinois (16)
 Conte de fee (77)
 Conte ecole (34)
 Conte enfant (26)
 Conte japonais (32)
 Conte merveilleux (78)
 Conte mexicain (20)
 Conte russe (13)
 Contes africain (71)
 Contes andersen (57)
 Contes animaux (78)
 Contes bretons (16)
 Contes de grimm (139)
 Contes de la becasse (17)
 Contes de la crypte (34)
 Contes de noel (72)
 Contes de perrault (13)
 Contes des milles et une nuit (4)
 Contes du Maroc (3)
 Contes du monde (45)
 Contes écrits par des enfants (97)
 Contes égyptiens (1)
 Contes en ligne (72)
 Contes et légendes (26)
 Contes fantastiques (12)
 Contes hoffmann (11)
 Contes horreur halloween (4)
 Contes inde (32)
 Contes marocain (33)
 Contes scandinaves (7)
 Contes traditionnel (25)
 Fable La Fontaine (31)
 Histoire du conte (11)

 
La malheur de Vomo la mouche  Format imprimable  Format imprimable (pour imprimer le conte)

Vomo la Mouche vint un jour rencontrer Téré l'homme, dans sa solitude, et lui proposa de l'accompagner chez ses beaux-parents. Vêtus d'habits neufs, ils se mirent tous deux en route au premier chant du Coq. Ils cheminèrent toute la matinée et atteignirent leur but quand l'astre du jour se trouva au milieu du ciel.

A leur arrivée, on leur dépêcha des sièges, on leur apporta un plat de pâte de sésame. Ils se lavèrent les mains et entamèrent le met. La mouche qui avait grandement faim mangeait vite. Téré l'interrompit soudain :

- Tu manges vite, gourmande ! Ce plat est à nous deux. Alors dégustons le doucement.

Le plat terminé, les deux voyageurs décidèrent de rebrousser chemin. Ils saluèrent leurs hôtes et les quittèrent.

A mi-chemin, Téré se mit à se moquer de sa compagne :

- Tu as suffisamment mangé ? Pourquoi as-tu oublié de t'essuyer la bouche ? Regarde comment tu es laide en ce moment.

La mouche voulu se nettoyer. Crac !!! Son cou céda, sa tête tomba. Au lieu de plaindre le sort de la malheureuse, Téré éclata de rire. Dans son transport de joie, il heurta une souche et la déterra

- Ne peux-tu pas regarder par terre quand tu marches ? rétorqua le morceau de bois courroucé. Je me dresserais désormais sur ton chemin et sur celui des tiens aussi.

C'est depuis lors que nous butons contre des souches sur toutes les pistes.







Les contes sont la propriété de leurs auteurs.
Envoyez moi vos contes sur ce mail (ajoutez votre nom, prénom et âge), je les mettrai en ligne avec plaisir!
Isabelle de contes.biz